Polo sculptor
L'artiste Ses Oeuvres Contact
Polo sculpteur
Pour plus d’information :
contact@polosculptor.com
galerieducrescendo.com
Version Anglaise
 
L'artiste...
     
 

Mille neuf' cent quatre vingt seize. Un atelier baigné de la lumière du Midi où régnait un nombre impressionnant de Sculptures taillées dans la pierre. Un homme au regard d'enfant dans lequel se lisait la détermination à l'image de ses mains évoluant avec sûreté sur le marbre.
Son nom : POLO.
Un bref échange où l'essentiel est dit. Ses œuvres parlent pour lui. Il ne sculpte que depuis 1993 et "attaque" son deuxième marbre. La sculpture est sa nouvelle vie. La maîtrise et la maturité de l'artiste interpellent tout comme la valeur de l'homme. Naît alors une confiance qui débouchera sur une étroite collaboration entre POLO et la Galerie du Crescendo.
POLO est né le 10 février 1948 en France, de mère italienne et de père savoyard. Doué dès son plus jeune âge, la vie le mènera dans la création artistique dès l'âge de 20 ans puis il se consacrera exclusivement à la peinture. Pourtant, en lui sommeillait ce désir profond quasi obsessionnel :"Un jour. je serai sculpteur. ,j'aurai mon Propre atelier".
Après avoir Parcouru le monde (U.S.A., Antilles. Inde, Grèce, Amérique du Sud... ), en 1993 il revient sur la Côte d'Azur et "apprivoise" le siporex. "béton cellulaire", et c'est la naissance de sa première sculpture. Tout est naturel et spontané. Peu importe les renoncements, la sculpture est sa nouvelle respiration, ce qui lui fait dire "j'exprime enfin un don naturel que je n'exploitais pas".
Acharné au travail, Polo offre au regard par sa transcription personnelle des formes, courbes et arrondis, la sensualité de la matière. D'une façon Indique, il la transforme. Par la pureté des formes et de la couleur, son œuvre est généreuse, sans artifice, sans "rajout"; simple mais infinie.
L'œuvre de Polo suscite en nous une vraie émotion et un sentiment qui nous lie à l'artiste dans sa quête de spiritualité. Il transcende la matière. Ce n'est plus le résultat de l'action de l'homme que nous contemplons ou sa connaissance du matériau, mais bien quelque chose d'inexpliqué.
C'est la suprématie de l'Art.

Bernadette EININGER

   
 

« A tout âge le cœur reste le plus remuant organe de l'être. Puisse-t-il comme en sa jeune saison s'enfiévrer d'orgueil, de rage ou d'amour jusqu'au dernier battement. »
Louis-René Des Forêts

Si, c'était des mots, ça serait de la poésie.
Si c'était de la musique, on ne se lasserait pas de l'écouter.
POLO sculpte comme nous autres on respire et le tempo de son cœur rythme ses créations.
Dans ses yeux il y a le soleil de l'Italie et la naïveté de l'enfance, cette soif de découvrir et de toujours s'étonner.
Ludique et sensuelle, chacune de ses œuvres nous emporte vers des rêves sans cesse renouvelés. Rebelle jusqu'à l'excès, du marbre et autres pierres il a fait ses alliés pour une histoire d'amour qui ne fait que commencer.

Yves Amoureux
Auteur-Réalisateur

   
 

Je connais Polo depuis 10 ans, le temps de voir sa sculpture atteindre sa maturité. Il est l'exemple même du sculpteur, quelqu'un qui mange et respire la poussière. Il ne sait jamais ce qu’il va sculpter et attaque la pierre pour le découvrir. Ceci n'est naturellement pas une règle rigide car l'art n'a pas de règle, et surtout pas l'art de Polo.
Il est constamment innovateur et créatif, faisant de rien des assemblages avec une confiance qui n'est jamais forcée. II est loin du courant artistique, « mode », tout simplement parce que c'est une façon d'ê­tre et pas un but ; ceci devant être perçu comme une qualité, et non un défaut.
 Après 20 ans, un magazine d'art se lit comme qui est le qui de qui ?
La force de Polo est son don pour la taille de la pierre dont l'approche est pourtant intimidante, mais qu'il attaque comme un bon repas.
Il trouve son équilibre entre chaos et harmonie ; alors qu'excès de l'un ou de l'autre peut l'annihiler. Il réalise tout cela avec une compétence et une minutie qui le distinguent de tout un chacun.
Je ne peux que m'impatienter de vous narrer ce que les 10 prochaines années nous réservent.

Timothy Johnson
Professeur aux Beaux Arts,
Université de Bowling Green (U.S.A)